AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 here we go again (r/greer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ollie Harding

avatar

Message : 32
Inscription : 28/12/2014
Pseudo + dc : Dripping Alchemy.
Célébrité : Eddie Redmayne
Crédits : myself, tumblr.
Rp status : open - 2/2.

Feuille de personnage
Contact list:

MessageSujet: here we go again (r/greer)   Lun 5 Jan - 12:37

Comme à son habitude, Ollie Harding manquait de s’embourber dans les grilles de son lieu de travail. Son vélo tenait tant bien que mal la route, zigzaguant entre les poteaux et les flaques d’eau laissées par l’averse de la veille. Non vraiment, Ollie Harding devait songer à changer de moyen de locomotion ou il finirait bel et bien par y laisser des plumes. D’ailleurs, bon nombre de ses élèves s’étaient déjà inquiétés de voir leur professeur tant adoré avec ses lunettes cassées ou une ecchymose trônant fièrement sur son front. Mais que nenni, le sieur Harding réussit en ce matin pluvieux à franchir les grilles en un seul morceau et entreprit de déposer son épave dans le garage prévu à cet effet. Son sac en bandoulière, ses cheveux, comme à leur habitude, magnifiquement bien coiffés, il finit par entrer dans l’école déserte avant de se réfugier en salle des professeurs, histoire de bien se préparer à affronter ses monstres pourri-gâtés plus communément connus sous le nom d’élèves. A peine eut-il franchi le seuil qu’il se rua sur la bouilloire pour y faire du thé, tel un accro qui n’aurait pas eu sa dose matinale. Car oui, c’était un fait : notre Harding national ne pouvait décemment pas se passer de sa tasse de thé, même s’il en avait bu une autre juste avant de partir. Vieille habitude anglaise ou plutôt, vieux cliché. Vieux cliché qui, pourtant, possédait une part de vérité. « Alors, c’était comment ce rendez-vous ? » Une voix masculine retentit soudainement dans la salle et le jeune homme sortit un bref instant de sa torpeur. Un léger sourire apparut sur son visage, suivi d’un petit rire sonore, rire qui trouva son écho lorsque son collège fit de même. « J-Je n’y suis p-pas allé. » « Mon pauvre, il fallait que ça tombe sur toi.  »  Un autre rire fendit l’air. Tout le corps enseignant était plus ou moins au courant que l’un de leur plus jeune professeur se faisait ouvertement draguer par la mère de l’une de ses élèves. Après avoir paniqué en pleine rencontre parents-profs alors qu’elle lui faisait du pied sous le bureau, Ollie s’était brutalement enfui, prétextant une envie pressante. Une envie pressante. Pathétique. Alors forcément, la cougar Blunham l’avait attendu à la sortie des toilettes pour lui proposer un rendez-vous en bonne et due forme, rendez-vous qu’Ollie avait poliment décliné. Et depuis, inutile de préciser que ses collègues n’arrêtaient pas de le charrier sur le sujet. Il fallait toujours que ça tombe sur lui, comme si c’était écrit dans les étoiles. Mais outre les envies pressantes de la mère d’une de ses élèves, le jeune homme tentait, tant bien que mal, de garder son sang-froid face à la situation. Il salua ses autres collègues, comme d’habitude et comme d’habitude il prit les copies corrigées du dernier test avec pour seul but de les relire le temps que les cours commencent. Un dernier salut, un dernier ‘bon courage’, Ollie sortit de la pièce en sirotant son thé bouillant et en fredonnant une chanson qui n’existait pas. Mais c’était son rituel matinal, son rituel auquel il ne dérogeait pas. Pourtant, ce matin-là, quelque chose clochait. Il ne parvenait pas à savoir quoi exactement mais étrangement, le chemin qu’il empruntait pour se rendre à sa salle de classe ne lui inspirait guère confiance. Comme si, au bout du tunnel, il allait trouver le mal en personne. Ce qui ne fut pas entièrement faux lorsqu’une blondeur saisissante captiva son attention. Une blondeur diabolique. Il ne lui fallut pas longtemps avant de comprendre que la silhouette qui se dessinait au loin allait être tous les maux de sa journée. Passé la couleur de cheveux, il reconnut aisément les traits du visage, l’allure, la démarche, les vêtements. Et sa réaction ne se fit pas attendre. Ollie lâcha presque automatiquement la tasse de thé qu’il tenait dans sa main, tasse de thé qui finit sa course au sol dans un fracas sans nom. Les copies finirent presque automatiquement et il resta un moment les bras ballants avant de réaliser ce qu’il venait de faire. Le jeune Harding laissa échapper un « MERDE » sonore avant de se ruer au sol pour tenter de sauver les fruits de sa correction. Lorsqu’il se releva, Ollie fit comme si de rien n’était et offrit à son interlocutrice un sourire crispé. Comme s’il ne venait pas de faire une connerie. Comme si, au fond,  c’était cool de la revoir. « B-b-b-b-b-b-onjour. » Ca commençait bien.

_________________

well no one told me about her the way she lied, it's too late to say you're sorry, how would I know why should I care.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

here we go again (r/greer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAISER FROM BRISTOL :: BRISTOL, ENGLAND (UK) :: Milverton Gardens-